ÉLEVAGE BLACKBEAUTY

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il y a 41 ans j’ai rencontré Charles déjà amoureux des chiens et un peu de moi pour m’épouser en 1971. Nous sommes devenus parents de deux enfants, un fils et une fille et depuis à peine 3 ans grands-parents de deux petits fils. Nous sommes également devenus parents adoptifs en construisant notre élevage, de tous les chiens qui sont nés entre nos mains (environ 130 chiots en 22 ans d’élevage). Avec grand regret bon nombre de nos plus vieux ont rejoints les copains dans le paradis éternel des Toutous.

L’arbre généalogique Blackbeauty a commencé en 1983 date à laquelle nous sommes allés chercher, une superbe femelle de 7 semaines chez un éleveur Français à Rosny-sous-Bois qui porta le nom de « Uzès ». Puis en 1986, nous la marions avec un mâle digne de sa lignée et 2 mois plus tard naissaient 8 chiots. Nous avons gardé de cette union une très jolie petite chienne, la première génitrice de l’élevage Blackbeauty que l’on nomma « Bevy ». Par la suite d’autres femelles allaient agrandir le cheptel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En quelques années vivaient à l’élevage 6 génitrices et 1 étalon. Pour la réputation de cette belle race nous présentions cette progéniture à différentes expositions de beauté et concours de travail dans les 4 coins de l’Europe, ce qui nous permis de classer 5 de nos chiens aux titres de Champion International, Champion Suisse, Champion du Luxembourg, Champion de Monaco, Champion Allemand de beauté. La plus belle de nos chiennes, « Kimberlay » réussissait 3 ans de suite le Championnat de la Côte d’Azur en obtenant le CACIB à Nice, Monaco et San Remo, sans compter plusieurs BOB dans toute sa carrière.

Puis survint une grande lassitude de ma part qui dura huit années. Fatiguée des expos, fatiguée des Fields, disparition de ma vieille Uzès à l’âge de 14 ans ainsi que de ses filles au fil du temps. Malgré tout d’autres chiots naissaient mais plus envie de me retrouver sur les rings de beauté ni d’aller sur les terrains de travail, c’est mon mari qui y allait seul. Puis c’est enchaîné tout un tas de soucis qui me plongea dans une grosse déprime. A force de solliciter la machine, un beau jour elle craque!

Aujourd’hui la roue a tournée et nous en sommes à la 5ème génération Blackbeauty. Cela veut dire que nous n’avons utilisé que des génitrices de notre élevage en allant les croiser avec des étalons, souvent à plusieurs centaines de kilomètres de chez-nous (France, Allemagne,) et aussi en Suisse. La dernière portée a eu lieu en 2007 et nous avons gardé 2 femelles pour la relève étant donné que leur maman arrive en fin de carrière de reproductrice à l’âge de 8 ans.

Afin de faire plaisir à mon mari cette année je me suis retrouvée sur les rings avec mes 2 jeunes femelles âgée de 15 mois l’une déjà bien développée et l’autre encore un peu bébé malgré sa taille. En 3 expositions de beauté ma grande Black Pearl obtient Ex 5ème à la Nationale d’élevage en Suisse sous une juge Anglaise et le CACS à Evian, tandis que ma petite Bluebell obtient Excellent non classée en France, Excellent 2ème RCAC à la Nationale d’élevage en Suisse et 1er TB à Evian. J’ai aussi présenté Boomer, un frère de mes 2 petites et je l’ai classé EX 1er à Evian, son maître le présentait en Suisse ou il obtenait un TB non classé et en France un Ex 3ème. Quant à la maman Aïcha elle remporta lors de la Nationale Suisse le CAC de la classe vétéran et fut sacrée meilleur vétéran des Gordons (mâles-femelles confondus) et monta sur la 2ème marche du podium sur cinq races présentées. La juge s’adressa à moi en me disant un seul mot la qualifiant : « perfekt »

 Lors de la Nationale en France nous avons remporté le groupe de descendance avec le géniteur qui était présent et nos 3 jeunes.

Me revoilà plongée dans les concours alors que je croyais avoir perdu la main. Tous les amis Gordonniers ainsi que mon mari, m’ont félicitée en me voyant présenter mes chiens. Avec beaucoup de modestie je sais que je forme avec les chiens la paire parce que je crois en eux. Sur un ring j’ai l’impression qu’il me pousse des ailes et mon chien trotte comme un Dieu. C’est vraie qu’aujourd’hui la concurrence est sévère surtout que j’ai perdu le fil durant quelques année, mais je me rends compte que mon élevage est toujours comme avant et je dois le faire remarquer. Un ami Français de longue date, éleveur de Gordon m’a dit en regardant mes 2 jeunes femelles « on ne peut se tromper, c’est du Blackbeauty ». En effet le type (la ressemblance) est toujours présent chez nos chiens, c’est le fruit du travail de plusieurs années et des mélanges génétiques judicieusement étudiés.

On pourrait dire de moi que je suis un peu folle à mon âge de reprendre le flambeau! Heureusement mon mari qui est tout aussi fou, est très présent à mes côtés et collabore comme il le peut. En effet, si je pense aux heures de trajet avec les risques d’accidents, aux heures sur les rings à courir, à lutter pour obtenir le meilleur résultat, l’adrénaline qui augmente au moment du résultat ; les heures d’entraînement et de présentation en travail afin de classer son chien. Tous ces efforts pour recevoir un titre de Champion! C’est un choix et malgré tout nous avons beaucoup de plaisir à vivre avec nos chiens. Maintenant que nos enfants sont sortis de la coquille nous pouvons faire encore plus en arrivant doucement à la retraite.

Le grand bonheur est aussi d’avoir rencontrer dans tous ces périples des gens amoureux comme nous du Setter Gordon et qui sont devenus des amis sincères ayant la même passion.

Merci à Alexander 5ème Duc de Gordon d’avoir créé et améliorer cette race afin que nous puissions en apprécier sa beauté et ses aptitudes naturelles aujourd’hui.

 

© Blackbeauty 2014, toute reproduction interdite.